Quels sont les droits des passagers aériens ?

En effet, quelle déception de constater en arrivant à l’aéroport pour prendre un vol qu’il est annoncé ou affiché dans le hall que le vol a été retardé, voire annulé. Ou lorsque le passager apprend à l’arrivée que ses bagages sont introuvables. Il est ainsi important de connaître les droits des passager aériens.

Le voyage aérien

Faire du voyage un plaisir ! Qui ne rêverait pas d’un voyage paisible et tranquille ? Contrairement aux voyageurs en bus ou en train, ceux qui voyagent en avion risquent d’encourir beaucoup de désagréments en ce que déjà pour le départ, ils restent souvent de se retrouver dans la crainte de voir leur vol retardé et même annulé pour des raisons occultées par les compagnies aériennes. Ils risquent également de se voir refuser l’embarquement pour motif de surbooking ou surréservation et enfin, ils peuvent encourir le fait que leurs bagages sont égarés ou affreusement abîmés suite aux diverses manipulations des manutentionnaires ceci, en parvenant à destination.  Ce ne sont que certain des désagréments encourus lors d’un voyage aérien.

Les passagers en avion

Les passagers aériens ont l’obligation de se présenter auprès de l’aéroport à l’heure et à la date prévue pour le décollage de l’avion. Ils ont le droit d’avoir des bagages à main ou en soute dont le poids est défini par la catégorie de billet acheté. Ils doivent arriver à bon port sains et saufs. À leur destination finale, leurs bagages doivent leur être remis en bon état. Une attention particulière est donnée à tout passager souffrant d’incapacité physique et aux enfants qui ne sont pas accompagnés.  Les frais d’hôtel et d’hébergement sont pris en charge par la Compagnie aérienne en cas de manquement d’une correspondance suite au retard pris par le vol initial.

Protection des passagers aériens

Compte tenu des divers risques encourus, il importe d’avoir un aperçu sur les droits des passagers aériens. Ainsi, un écueil de règles et de conventions a été établi pour parer à tout éventuel préjudice tant matériel que moral pouvant atteindre les passagers aériens. Parmi ces conventions, on peut citer, entre autres,  celle de Montréal qui régit la responsabilité civile des sociétés aériennes pour les préjudices causés aux usagers, à leurs bagages lors d’un transport par voie aérienne du point de vue international. En outre, des règles ont été  prévues en vue de protéger les passagers contre un embarquement refusé, l’annulation ou le report d’un vol. Les passagers victimes d’un refus d’embarquement, d’une annulation ou d’un report de vol pourraient prétendre à une indemnisation, en tenant compte de la distance du vol effectué. Néanmoins, seuls, les passagers à titre payant peuvent évoquer ces règles et en solliciter l’application. Éventuellement, un passager peut également prétendre au remboursement de son billet d’avion en sus de l’indemnité forfaitaire dont il pourrait bénéficier.

Voyager : passeport ou carte d’identité ?
Comment bien préparer ses vacances en Europe ?